Se libérer de ses injonctions parentales

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Donc la majorité des problèmes proviennent de l’éducation et de ce qui vivent les enfants, je crois que je vais porter plainte contre mes parents moi 😉

    • Caroline dit :

      Petite nuance : ils viennent de l’interprétation faite par l’enfant (avec sa maturité d’enfant) des messages parentaux. Ce qui rajoute un filtre dans la perception de la réalité.
      Bonne journée !

  2. Claire dit :

    Sur les 13 injonctions, 7 ont fait partie intégrante de mon « éducation », 4 plus ou moins et 2 sont absentes de ce « protocole » 🙄
    Aujourd’hui, je vais bien et je vais regarder comment je fais, avec ces injonctions « gravées » en moi, dans l’éducation de mes enfants… j’en ai repéré 2 déjà !
    Et je suis bien d’accord que nos parents sont là où ils en sont au moment où ils nous éduquent et que notre interprétation en tant qu’enfant, apporte bien des différences avec nos capacités d’analyses, une fois adulte…
    Le tout, à mes yeux, est de pardonner nos parents, nous même et d’aimer et d’éduquer nos enfants du mieux que l’on peut avec qui nous sommes ! Conscient de tous cela, nous devrions éviter certaines erreurs assez destructrices.
    Belle vie à nous tous et merci à vous, Caroline pour votre travail partagé !

  3. Marie dit :

    Merci de ces explications claires et simples Caroline .
    Je pense avoir été copieusement aspergée par les 13 injonctions .
    La plus forte étant : « Ne réussis pas ». Tu ne feras jamais rien de bon de ta vie », me hurlait ma mère en guise de réveil. Quand j’ai (enfin) réussi un ixième couple, ma mère me faisait des scènes d’une violence incroyable …
    Quand je suis devenue mère à mon tour, elle me prédisait les pires malheurs, car disait-elle, j’éduquais mal mes enfants …
    J’ai connu aussi « N’existe pas » … Mon père la frappait, puis elle me disait : »Regarde ce qu’il m’a fait à cause de toi ». Toute petite, j’avais déjà un esprit de sacrifice extrême, puisque je priais le « petit Jésus » pour que mon papa me frappe moi, plutôt que ma maman … (Mais, et ça va peut-être vous paraître bizarre, mon papa qui était un père bon et plein d’amour, n’a jamais été brutal avec moi …)
    J’ai cinquante quatre ans et je suis devenue un autre type de personne que ma maman …
    Je ne lui en veux plus, je peux aussi reconnaître que j’ai hérité de certaines de ses qualités et j’ai toujours autant d’amour pour elle que quand j’étais petite … J’avoue que son décès m’a quand même simplifié la vie, car elle n’a jamais changé d’attitude à mon égard … jusqu’à son dernier souffle, elle m’a ignorée ou insultée …
    Je suis arrivée à vous parce que je travaille en EFT et je suis décidée à enfin RÉUSSIR au niveau financier et je suis en train de me construire un protocole qui va me guérir des programmes qui s’opposent encore à ma réussite financière…

    Je vous souhaite à tous d’avancer avec respect et amour sur le chemin que vous vous êtes tracés… 😳

    • Caroline dit :

      Merci Marie pour votre témoignage et de montrer qu’il est possible de prendre un nouveau départ, de décider de sa vie en se libérant des injonctions parentales.

  4. Miaou dit :

    Bonjour,
    Chez moi, l’injonction a été « tu dois être gentille », c’est à dire ne pas faire de vague, être obéissante. Résultat, j’ai appris à dire non à 35 ans. Et aujourd’hui, à 40 ans, je commence seulement à découvrir que j’ai droit à l’erreur. Le problème ne viens pas de l’injonction, mais du fait qu’on ne m’ai jamais expliqué ce que cela signifiait exactement. J’ai tout pris au pied de la lettre.

  5. tintin dit :

    Moi , j’ai eu un père autoritaire , un tyran , mais aussi j’ai été surprotégé . j ‘ai tendance à dire que j’ai subi l’injonction « n existe pas  » résultat , une vie gâchée , j’ai fais un métier qui me correspondait pas , aucune prise de responsabilité , aucun relation à long terme avec les filles , pas d’enfant , aucune vie sociale , que des frustations dans ma vie . j’ai vécu dans la rêve et non pas la réalité , timidité maladive !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *