Définir les rôles pour moins de complexité et plus de performance

Le quotidien professionnel est jalonné de relations avec d’autres fonctions, d’autres entités géographiques, d’autres niveaux hiérarchiques. Ainsi, dans nos activités plusieurs entités, fonctionnelles, géographiques, hiérarchiques, … peuvent être impliquées dans un processus de décision conditionnant l’atteinte des objectifs d’un projet, d’une organisation… Pour accroitre la performance, outre les aspect de suivi du planning, des jalons et des ressources, il convient également de clarifier les responsabilités des parties sur chacun des processus concernés.

La démarche RASIC permet de réduire remarquablement la complexité des organisations face à chaque étape du processus décisionnel. RASIC est l’acronyme anglophone pour désigner le statut de personnes ou d’équipes :

  • Responsible : qui est le responsable de la bonne livraison du projet ou du processus,
  • Accountable : qui a l’autorité de décision et en répond. Les Responsables leur rendent compte.
  • Supporting : qui soutien le travail opérationnel, les ressources tant au niveau du temps, des équipes que du matériel. Il s’engage sur les réalisations.
  • Informed : qui apporte des éléments et doit être informé des résultats et décisions prises sans pour autant être impliqué dans le processus de décision,
  • Consulted : qui apporte des éléments ou établissent les critères de qualité. Il doit être consulté pour prendre une décision positivement impactante.
RASIC
RASIC est un outil très utile dans les projets et les processus impliquant le travail collaboratif de plusieurs entités. il permet de déterminer clairement les rôles de chacun et de limiter les interprétations personnelles qui pourraient ralentir voire faire échouer le projet, l’atteinte de l’objectif commun.

Un certain nombre de règles permet de garantir l’efficacité de RASIC :

  • Une répartition cohérente des rôles : une seule personne Accountable mais qui peut également être Responsable, pas plus de 2 Responsables sur une même tâche afin de ne pas risquer de dupliquer les tâches, toujours un Responsable et un Accountable sur une tâche, sinon la tâche est-elle vraiment nécessaire ?…
  • Une identification des données nécessaire à chacun des étapes du processus décisionnel.
  • Le respect du processus et des rôles, chacun est responsable et s’engage afin de faciliter l’atteinte de l’objectif et l’efficacité du travail collaboratif.

Vous pourrez également trouvé des informations sur une variante, le RACI (Responsible, Accountable, Consulted, Informed). A vous de jouer avec le modèle qui correspond le plus à votre environnement !

Vous souhaitez plus de performance dans vos projets ou votre organisation ? Je vous accompagne…

Caroline Carlicchi – Coach Certifié – 06 95 19 95 32 (Versailles – France)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *