Pourquoi et comment suivons nous notre intuition ?

Je suis toujours étonnée lorsque je fais l’expérience de la « certitude spontanée » quant à la réponse à une question. Dans ces moments-là, je suis mon intuition. La décision n’est pas issue d’un raisonnement ou n’est pas rationnelle mais je suis convaincue que c’est cette décision qu’il me faut prendre.

Comment cela se passe-t-il dans notre cerveau à ce moment-là ?

Les neurosciences nous apportent un bel éclairage à ce sujet. Ce que nous prenons peut-être pour des pensées magiques, du génie voire des dons est en fait une forme d’intelligence présente en chacun de nous dans différents organes. Et comme à chaque fois avec les neurosciences nous apprenons à cultiver ces nouvelles facultés. Donc l’intuition, ça se travaille !

Intuition

Il y a quelques semaines, je vous ai parlé de Daniel Siegel, professeur à l’université de médecine de UCLA et de ses travaux pour mettre en lumière les activités nécessaires à un cerveau en pleine forme. Daniel Siegel a également mis en évidence comment notre corps et notre esprit répondent à une intuition. Il souligne qu »Il y a des réseaux de neurones servant de machines de traitement de l’information. Ce sont comme de petits ordinateurs connectés au sein d’un réseau qui pourrait être comparé au web et ces ordinateurs en réseaux peuvent apprendre et penser. »

Ces réseaux de neurones sont présents dans notre cerveau mais aussi dans d’autres organes. Leur présence dans le cœur et les intestins a été identifiée dans les années 90. Ils permettent dans tous ces organes le traitement d’informations complexes et l’envoi de signaux du corps vers la moelle épinière qui conduira une partie de l’information vers le tronc cérébral de notre cerveau. Le tronc cérébral est responsable de différentes fonctions comme la régulation de la respiration et du rythme cardiaque, la localisation des sons, les voies motrices et sensitives, ainsi qu’un centre de contrôle de la douleur.

L’hypothalamus, qui intervient dans la régulation du système nerveux autonome et des fonctions endocrines est également destinataire de cette information.

Enfin, le cortex préfrontal, siège de la pensée créative, de la conscience de soi, de l’introspection, de la pensée sur la pensée…, reçoit une partie de l’information. Ce sont donc des informations sensorielles que reçoit notre cerveau. Le cerveau décide avant même qu’elles ne parviennent à notre conscience. L’intuition est ainsi souvent désignée comme “inconscient d’adaptation”.

C’est dans le cortex préfrontal que les éléments captés sont agencés de manière à créer une nouvelle connexion cérébrale, à trouver une  nouvelle solution en ne s’appuyant pas sur les routines établies (qui elles sont stockées dans une autre zone du cerveau : les ganglions de la base).

L’intuition s’apparente ainsi à une capacité à imaginer des réponses et des solutions en dehors de la logique prédictible.

Nous pouvons donc faire confiance à l’intuition qui est un processus de décision de notre  cerveau basé sur nos informations sensorielles conduisant à la création de nouvelles connexions cérébrales !

Comment développer notre intuition ?

Les personnes ayant le plus d’intuition sont ainsi celles qui ont l’habitude de recourir à leurs sens.

La méditation pleine conscience est donc un  excellent moyen de développer cette faculté. Pour ceux qui ne sont pas inspirés par cette approche il est également possible de mettre en place un exercice régulier pour muscler son intuition :

  • placez vous dans un endroit calme, posez-vous, fermez les yeux et centrez vous sur votre respiration
  • une fois que vous êtes posé, interrogez-vous au sujet de la décision que vous souhaitez prendre « Quels sont les éléments nécessaires à ma décision ? », « Quelle décision prendre maintenant ? », « Quelle est la première étape ? »…
  • notez chacun des messages que votre intuition vous a suggéré durant cet exercice et retenez ceux qui vous inspirent le plus, spontanément …
  • à vous de jouer : décidez et passez à l’action !

Décider en s’appuyant sur son intuition renforce la confiance en soi au travers de la confiance dans ses décisions. Elle permet également de gagner du temps, notre ressource la plus précieuse !

Vous souhaitez développer votre intuition et développer la confiance dans vos décisions ? Je vous accompagne !

Caroline Carlicchi – Coach Certifié – 06 95 19 95 32 (Versailles – France)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Marie Nuss Bonneau dit :

    Je trouve très puissante la démonstration scientifique par les neurosciences que la capacité d’intuition est accessible à tous, alors qu’il s’agit d’une notion encore très abstraite, si difficile à appréhender pour une majorité et si peu « scientifique » justement. Et encore plus osé, le lien entre les neurosciences et le travail nécessaire pour acquérir/développer cette compétence d’intuition : la méditation de pleine conscience. Merci pour ces démonstrations pragmatiques !

    • Bonjour Marie,
      Les avancées neuroscientifiques nous apportent des éléments scientifiques en renfort de constats des sciences humaines !
      C’est effectivement ce qui me passionne à ce sujet !
      Bonne journée et à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *