Exercices quotidiens pour réduire son stress

Voici l’histoire de Bill Rielly, que Greg Mac Keown expose dans le blog de HBR. Dans cette histoire, nous pouvons tous trouver de l’inspiration pour en finir avec le stress au quotidien…. J’y ai ajouté quelques éclairages permettant de comprendre ce qu’il se passe dans notre cerveau.

Bill Rielly, est cadre chez Microsoft, heureux dans sa famille et n’a pas vraiment de préoccupations financières. Néanmoins chaque nuit, il ne dort pratiquement pas. Il vit chaque jour avec l’insatisfaction de n’avoir pas rencontré le succès. Il prend conscience que l’anxiété et le stress le dépasse le jour où son corps ne suit plus ses demandes d’aller toujours plus loin…

Ce jour-là il se lance pour de nombreuses années de recherches afin de trouver plus de bonheur dans cette vie. Ces recherches ont permis d’identifier 5 outils qui, une fois combinés, ont fait une nette différence dans sa carrière chez Apple. Voici les cinq outils anti-stress …

Exercices anti stress

Respirer : 3 respirations profondes chaque fois que l’on s’assied à son bureau aident à se relaxer. Monter à quelques minutes de respiration profonde permet d’être plus présent, dans le moment, disponible… Si ces exercices respiratoires ont été décrits et appliqués depuis des millénaires (par le yoga) c’est bien que cela doit marcher non ? Voici une information pour les plus réfractaires : des recherches récentes du Harvard’s Massachusetts General Hospital ont mis en évidence l’impact de la respiration profonde sur la capacité à gérer le stress.

Méditer : Laissant ses préjugés de côté au sujet de la méditation, Bill Rielly commença par une minute par jour, puis augmenta petit à petit la durée de ses méditation ayant effectivement reconnu les effets positifs significatifs de la méditation dans sa vie, notamment sur sa capacité à gérer le stress. Les études neuroscientifiques, menées entre autre avec Matthieu Ricard, démontrent depuis des années ces impacts positifs de la méditation.

Écouter : Il a aussi modifié sa façon d’écouter les autres. Il a développé son écoute active, qualité fondamentale des Coachs professionnels, au point que ses interlocuteurs pouvaient le ressentir quasi physiquement. Ses liens avec les autres se sont développés plus rapidement et plus profondément. Sa vie a immédiatement gagné en sens.

Questionner : Il ne s’agit pas ici de demander des choses aux autres mais de poser les questions qui génère de la pensée, qui permettent de passer du mode « problème » au mode « solution », qui active la zone de notre cerveau appelée le cortex préfrontal. Ce sont les questions qui vont permettre les prises de conscience, les « insights ». C’est également une qualité fondamentale des Coachs professionnels. Bill Rielly a ainsi libéré la pression des pensées négatives en ne les réprimant plus mais en les « challengeant », et appris à écouter son intuition.

Sens : Bill a pris l’engagement envers lui-même de trouver du sens dans ses actions quotidiennes et ainsi de s’y engager complètement, en pleine conscience. En donnant à chaque activité son unique attention, non seulement nous la rendons plus agréable, nous en bénéficions, mais en plus nous garantissons le meilleur usage de notre cortex préfrontal qui joue un rôle central lors de nos réflexions mais a aussi une capacité très limitée et ne peut faire qu’une chose à la fois ! Gloria Mark et Armand Cardello ont écrit un rapport après une étude empirique sur le travail sans email. Dans ce rapport ils ont mesuré que les travailleurs intellectuels vérifient 36 fois par heure leurs emails, ce qui augmente le stress.

Un point clé dans ce processus de mise en place d’actions anti-stress a été pour Bill de commencer par de petites actions, garantissant ainsi qu’il ne créait pas encore plus de stress. Nous ne pouvons en finir avec le stress en utilisant les même techniques que celles qui nous y conduisent. Se fixer des objectifs démesurés et dépourvus de sens nous conduit systématiquement au stress. Il s’agit ici de développer de nouvelles habitudes positives. Pour cela, il est bon de rechercher le juste équilibre entre Motivation et Challenge, de se stimuler en pensant à quel point ce sera bien après avoir changé, ce qui met en œuvre la dopamine , neurotransmetteur jouant un rôle fondamental notamment dans le comportement, la motivation, les récompenses ou la mémorisation) mais aussi en se fixant un temps limite, en considérant avec curiosité le challenge représenté par ce petit changement et produire ainsi le juste niveau d’adrénaline nécessaire pour intéresser notre cerveau au sujet.

Je vous invite à lire l’article en anglais à l’origine de ce post’ sur le blog de HBR.

Vous voulez en finir avec le stress ? Je vous accompagne…
Caroline Carlicchi – Coach Certifié – 06 95 19 95 32 (Versailles – France)

Abonnez-vous à la Newsletter de Coaching Go !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Ursulla Gillet dit :

    On peut également écouter de la musique relaxante pour se défaire de son stress, vivre pleinement et voir la vie du bon côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *