Quelles sont les activités nécessaires pour un cerveau en pleine forme ?

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. François dit :

    Très bel article merci.
    Si je peux me permettre, on peut même ajouter une bonne alimentation.
    Bien cordialement.

    François

    • Caroline dit :

      Bonjour,
      Oui je suis d’accord à 100%. L’alimentation est une autre composante fondamentale. Je teste d’ailleurs actuellement une alimentation riche en omega 3 et des apports de glucose aux moments de réflexion intense !
      Bonne journée !
      Caroline

  2. NGUYEN Anh duc dit :

    Bonjour à tous,
    Personnellement je préfère distinguer autrement nos fonctions.
    Quel que soit notre acte, notre cerveau fonctionne et s’adapte, il est fait pour ça.
    Il faut distinguer 2 grandes finalités pour chaque individu: la lutte et la reconstitution.
    En cas de lutte, le stress entraine notre cerveau à réagir d’une façon.
    En cas de repos (par opposition à la nécessité de lutte et ne signifiant pas n’avoir rien à faire), notre cerveau adopte d’autres types de réactions.
    Nous avons besoin de ces deux situations dans notre vie, pour justement permettre à notre cerveau à mieux s’adapter à l’environnement.
    Bien évidemment, l’équilibre entre le minimum de stress et le maximum de sérénité est l’idéal à atteindre= c’est la première chose à viser!
    Pour atteindre cet équilibre, chaque individu devra apprendre à développer les capacités essentielles:
    1) le respect des besoins vitaux: sommeil, alimentation, respiration, sexualité: l’obtention de l’équilibre n’est pas aussi facile que l’on ne le pense!
    2) la somatognosie (connaissance de soi): quel que soit le type d’activités que vous énoncez ci dessus peut permettre cela (loisir, relationnel, repos, réflexion…)
    3) le relationnel qui se développe avec toute activité (réflexion, repos, jeux, travail…)

    Le respect et le développement de ces 3 axes visent un seul objectif: augmenter ses propres capacités pour mieux s’adapter à l’environnement.
    Mieux s’adapter signifie en conséquence, moins de contrainte (stress) et meilleure reconstitution et reconstruction de l’individu.

    Il est vrai que le monde actuel nous sollicite beaucoup, apprendre à mieux sélectionner ce qui est important et savoir laisser les détails permet de mieux se préserver. Savoir sélectionner et enchainer plus pertinemment nos actes permet aussi d’obtenir de meilleurs résultats.
    Cela s’applique dans tous les domaines quels qu’ils soient. Chacun doit connaitre ses points forts et ses points faibles et ne pas forcément faire comme tout le monde…

    Cordialement.
    Anh Duc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *