Soyez conscient de ce qu’il se passe vraiment

« La carte n’est pas le territoire. » Alfred Korzybski

La carte n'est pas le territoire

Je me souviens avoir débuté une des formations que j’ai suivies par cette citation, un des présupposés de la PNL : « La carte n’est pas le territoire », cette phrase puissante nous rappelle que notre perception de la réalité n’est pas la réalité elle-même… Notre réalité intérieure n’est pas la réalité extérieure. Alors, dans quelle mesure les croyances que nous avons sont réalité ? Dans quelle mesure interprétons-nous les situations, les interactions avec les autres ?…

« Ce que l’on croit de la réalité, du monde environnant, agit comme un filtre, comme une paire de lunettes sélective qui nous amène à surtout voir les détails allant dans le sens de ce que nous croyons… Si bien que cela renforce nos croyances. La boucle est bouclée. » Laurent Gounelle

Nos sens nous traduisent certains aspects du monde. Ces éléments sont ensuite traités par notre cerveau, filtrés, afin de créer ou renforcer nos systèmes de valeurs, de croyances, de règles… Chacun de nous a donc dessiné sa carte depuis le début de sa vie (la plupart de nos croyances sont en place à l’age de 7 ans), au travers de :

  • son éducation,
  • son apprentissage,
  • les canaux sensitifs qu’il a privilégié pour percevoir le monde (Visuel, Auditif ou Kinesthésique)

et ceci au delà de la conscience.

Il y a donc autant de cartes du monde que de personnes sur cette terre. Chaque personne est unique. Aucune carte n’est meilleure ou plus mauvaise que l’autre (certains aiment lire des magazines de développement personnel, d’autres de littérature, d’autres d’économie…et tout cela est OK). Bien évidemment, les cartes des personnes évoluant dans les mêmes systèmes vont avoir des aspects plus similaires que les autres cartes, mais quand même…

Prendre conscience de cette diversité c’est déjà réduire le stress de certaines situations dans lesquelles nous pouvons ne pas se sentir compris ou ne pas comprendre que l’autre ne comprenne pas … Prendre conscience que « la carte n’est pas le territoire », c’est accepter de voir les autres tels qu’ils sont, avec leurs différences et les comprendre.

Une fois cette prise de conscience réalisée, il est intéressant de faire l’exercice d’apprendre à voir le monde tel que l’autre le voit et pour ainsi interagir avec lui avec respect, précision et efficacité.  En effet, notre carte du monde nous amène à supprimer, à distordre ou à généraliser certaines informations de la réalité pour pouvoir coller à notre système de croyances et valeurs. Il est intéressant de supprimer les filtres créés par notre carte, comme si on enlevait sa paire de lunette de soleil qui teinte légèrement différemment la réalité, de faire le pas et d’entrer dans la carte du monde de l’autre. C’est comme cela que se développe la relation mais également qu’il est possible de modéliser l’excellence que nous identifions chez l’autre.

En faisant cet exercice, soyez à l’affut de toute certitude limitante (comme par exemple : « le monde est rempli d’imbéciles », « et voilà, dès qu’il y a un dossier un peu compliqué c’est pour moi… », « rien ne peut être fait à ce sujet »…), confrontez vos points de vue avec d’autres ou en vous interrogeant (dans ces exemples : « rempli d’imbéciles,… vraiment ? », « c’est toujours pour moi ? et les collègues ils font quoi alors ? », « vraiment rien ? Et les autres ils font comment ? »)…

Maintenant que vous avez aperçu la limite de votre carte du monde, étendez-la en remplaçant votre croyance limitante par son contrepied (comme par exemple : « le monde est rempli de personnes dotées de leur propre carte du monde, en partageant et  confrontant ces cartes, il est possible de voir le territoire ! »…).

——

Vous voulez accroitre votre écoute et votre capacité de jugement ? Je vous accompagne…
Caroline Carlicchi – Coach Certifié – 06 95 19 95 32 (Versailles – France)

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 14 octobre 2013

    […] Changez votre perspective sur les évènements, considérez-les positivement. Rappelez-vous que la carte n’est pas le territoire […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *