Repérer les narcissiques et s’en tenir à l’écart

Narcissique

Même si on en parle beaucoup, les narcissiques sont finalement assez rares et les pervers narcissiques (ceux s’amusent de la souffrance de l’autre) encore moins courants. Mais s’ils sont rares, ils n’en restent pas moins des manipulateurs extrêmement nocifs pour l’équilibre psychologique des personnes avec lesquelles ils entrent en interaction…

Je partage avec vous dans ce post quelques éléments de compréhension du fonctionnement d’un narcissique afin de vous permettre de les repérer plus facilement et vous en tenir à l’écart. Si on a le choix, on ne socialise pas avec des psychopathes ou des serial killers, de même, on ne se lie pas avec les narcissiques car dans le cas contraire les impacts psychologiques sont profonds car on a été fortement manipulé, mal-traité, ce qui impacte directement l’estime de soi.

 

1. Quelques mots sur la construction du narcissique

Le narcissisme se met en place suite à un accident dans la construction de l’estime de soi par l’enfant. Très tôt, dès le stade de prise de conscience de son existence indépendante d’avec sa mère, soit environ 6 mois. Face à des signes de reconnaissance positifs uniquement conditionnels et liés à ce qui plait à sa mère, l’enfant décide très tôt dans son enfance d’être un objet parfait aux yeux de sa mère car sinon il y a enjeu de mort pour lui qui se traduit par une profonde angoisse.

2. Repérer le narcissique adulte

De ce fait le narcissique, une fois adulte, n’entre jamais profondément en relation avec l’autre. L’autre n’existe pas, c’est un objet. Un objet positif tant qu’il contribue à sa mise en valeur et négatif, à détruire, s’il ne reste pas dans son rôle de faire valoir qui renforce le côté positif du narcissique. Le narcissique ne présente ainsi sa victime aux autres qu’à travers son propre narcissisme, pour se valoriser.

Les narcissiques ne savent que se voir, l’autre n’a pas d’existence. Ils ne peuvent avoir d’empathie. Ils n’écoutent donc généralement pas et ne font que ce qu’ils veulent. Le narcissique ne sait pas que l’autre a des besoins. Pour lui, l’autre est à son service. S’il a conscience de son pouvoir de manipulation, il n’est pas conscient du mal qu’il fait (sauf s’il s’agit d’un pervers narcissique).

Les narcissiques sont généralement des personnes séduisantes, sympathiques, cultivées et brillantes, occupant des postes de pouvoir, avec une réussite sociale notable. Ils mettent en place des stratégies puissantes pour séduire (allant jusqu’à identifier les rêves de l’autre pour donner l’illusion qu’il peut y répondre), flatter l’autre et ainsi être aimés.

La situation personnelle, familiale ou professionnelle des narcissiques semble parfaite vue de l’extérieur, rendant d’autant plus difficile la compréhension, par les proches d’une victime, du souhait qu’elle pourrait avoir de quitter le narcissique. Ce qui renforce l’isolement de la victime.

Les émotions ne transparaissent jamais dans les discussions des narcissiques parce qu’il les vit comme dangereuses pour lui, comme un risque qui pourrait le rendre vulnérable. Son discours et sa pensée prennent toute la place, ne laissant plus d’espace pour l’autre, pour l’échange de points de vue. Le narcissique garantit ainsi sa toute puissance.

Le narcissique exerce une emprise considérable sur sa victime, prise dans une relation de soumission, qui voit sa vie organisée et centrée autour des besoins de celui-ci.

3. Étapes de la relation avec un narcissique

Au démarrage de la relation, le narcissique considère l’autre, généralement en situation de dépendance, comme un bon objet. Le narcissique met en valeur la personne, la valorise, la manipule afin de la maintenir dans ce statut de faire valoir pour sa propre personne. La victime baisse la garde, s’abandonne totalement fascinée et heureuse.

Puis dès que la victime ne reste plus dans son rôle valorisant pour le narcissique, il devient un mauvais objet. Le narcissique, furieux,  va alors tout faire pour écraser la personne, avec l’objectif de la faire sombrer dans la folie.

4. Que faire ?

Si vous identifiez un narcissique, passez votre chemin, ne vous investissez pas dans la relation !

Si vous êtes en relation avec un narcissique vous êtes probablement dans un état de confusion, de bouleversement émotionnel (et ressentez probablement une forme de culpabilité, de peur, de honte relative à votre situation actuelle), cherchez le support de proches et d’experts (juridiques, psychologiques…), prenez soin de vous : développez l’affirmation de vous-même, reconstruisez l’estime de vous-même, celle-ci a été durement touchée.

——

Vous êtes en contact avec un narcissique et souhaitez vous protéger ? Je vous accompagne…
Caroline Carlicchi – Coach Certifié – 06 95 19 95 32 (Versailles – France)

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Stéphanie dit :

    Coucou Caroline,

    Pour ne connaître que trop bien le sujet, j’aimerais comprendre, quelles sont selon toi les différences entre le narcissique pur et le pervers narcissique ?!?

    Merci,

    Stéphanie

    • Caroline dit :

      Bonjour Stéphanie,

      Pour faire simple voici la grosse différence : le pervers narcissique prend du plaisir à la souffrance de l’autre, le narcissique, trop concentré sur sa propre perfection, ne se rend même pas compte du mal dont il est à l’origine.
      J’espère que cela te permettra de les identifier et surtout les fuir.
      Bien à toi,

      Caroline

  2. Stéphanie dit :

    Ok et merci ! Si je comprends bien c’est la même structure psy, les mêmes « symptômes », la jouissance sadique en moins. Right?

  3. patrickpatrick dit :

    Le narcissique me semble être le cas typique du « persecuteur ». S en tenir a l écart, certes mais ce n est pas toujours possible. Si impossible, nous sommes alors victime et dans le triangle dramatique dont il est dit par ailleurs de s écarter. La violence conjugale me parait être dans cette problématique

  4. thomas dit :

    allo peux tu me dire svp des objet qui corresponde a ceci conscience narcissique svp merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *