Le pouvoir des signes de reconnaissance

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Très très bon article, encore merci 🙂

  2. patrick dit :

    Y a t il un questionnaire qui permette d évaluer précisément ses besoins en signes de reconnaissance

    • Caroline dit :

      Bonjour Patrick,
      Merci de partager votre question sur ce blog.
      Je peux vous suggérer de faire l’exercice dans un endroit calme de réfléchir aux signes de reconnaissance qui vous ont le plus remplis de joie dans le passé et d’identifier dans quel contexte ils vous étaient donnés ou vous les aviez collectés. Avec quel type de personne, dans quelle situation, sur quels aspects de ma personnalité portaient-ils?… Vous pourrez ainsi identifier plus précisément les signes de reconnaissance qui remplissent votre trésor quotidien et dont vous avez besoin.
      Je vous souhaite une excellente semaine !
      Caroline

  3. med dit :

    j’aime bien merci

  4. Amel dit :

    En tant que mere de famille, je donne des signes de reconnaissance positifs à mes enfants et mon conjoint et j’ai tendance à leur donner aussi des signes de reconnaissance negatifs pour les pousser à s’ameliorer dans certains domaines.
    Les signes négatifs ne sont pas acceptés facilement, pourtant je les trouve aussi importants.
    Est-il preferable de ménager la personne en évitant de lui donner des signes de reconnaissance negatifs pour le maintien de « la relation » ou courir le risque?
    Je vois dans mon entourage des personnes qui preferent prendre sur elles, mais evitent de donner des signes negatifs. Ça evite des frictions, mais ça genere de la frustrastion.
    Moi, je n’y arrive pas. Je dois dire ce que je pense. J’ai appris la CNV, mais meme avec ça, la pillule a du mal à passer des fois.

    Merci pour votre reponse

    • Bonjour Amel,

      Merci de poser cette question ! Les signes de reconnaissance négatif conditionnels sont une opportunité de croissance pour l’autre. Comment évoluer si nous n’avons pas de retour sur ce que nous ne faisons pas bien ?…
      Concernant les signes de reconnaissance négatifs inconditionnels. Ils sont également parfois nécessaires. Dire à quelqu’un « je ne t’aime pas » c’est parfois nécessaire par exemple.
      Mais ce n’est pas parce que nous les donnons en restant OK et considérant l’autre comme OK qu’ils seraont bien pris. L’autre est libre de sa réaction.
      Vous pouvez également vous inspirer de cet article :
      http://blog-fr.coaching-go.com/2015/01/comment-expliquer-a-un-collegue-que-ca-va-pas-du-tout/
      Et n’oubliez pas de vous assurez que vous avez la permission de l’autre de lui faire part de votre avis.
      Bonne journée !
      Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *