Piloter et réussir sa reconversion professionnelle

« Le plaisir au travail engendre la perfection dans l’ouvrage. » Aristote

La reconversion professionnelle est un processus long qui nécessite de la préparation et de la clarté. J’explore dans cet article quelques pistes pour permettre à tous de mettre toutes les chances de leur côté dans cette étape de leur vie.

Reconversion

De plus en plus de personnes viennent me voir avec le désir de changer de voie professionnelle, de se reconvertir. Dans le contexte actuel, la plupart d’entre nous ne se limitent plus à une seule vie professionnelle, et ma reconversion au coaching, après 15 ans de carrière dans la logistique au sein de multinationales, en est un bon exemple.

Nous aspirons à plus et souhaitons concilier : un travail satisfaisant voir passionnant, l’indépendance, la possibilité d’apprendre, d’être un entrepreneur, la disponibilité pour être plus présent avec la famille ou les amis, les loisirs…

A ce stade de la réflexion, et considérant l’accroissement des attentes professionnelles, il est fréquent de penser évolution voire reconversion. Se reconvertir apparaît alors souvent comme une évidence qu’il convient de clarifier pour mettre toutes les chances de réussite de son côté.

La reconversion : pourquoi ?

La première chose importante à identifier est la raison pour laquelle on souhaite se reconvertir.

Quel a été l’élément déclencheur (l’arrivée d’un bébé dans la famille, un burn-out dans son précédent poste,  une expatriation, une opportunité unique à saisir, l’impression d’avoir été au bout du sujet,  la réalisation que la carrière précédente a été choisie pour ou par les autres comme par exemple: pour faire plaisir à ses parents, une discussion, un échange ayant abouti sur une « révélation » pour vous…).

Les raisons sont multiples, elles peuvent venir désir de changement à différents niveaux : de l’environnement, de votre comportement, de vos capacités, de vos croyances et valeurs, de votre identité ou du sens que vous souhaitez donner à votre vie.

Il est important de valider également que la reconversion est un désir « d’aller vers » et non la seule envie de « s’éloigner d’ » un travail qui serait trop stressant, pas assez satisfaisant, valorisant… Car dans ce dernier cas, la motivation risque fort de ne pas être suffisante et la reconversion peut aussi ne pas être nécessaire (un changement d’environnement professionnel peut suffire).

Quelle reconversion ?

Puis il convient de clarifier sa vision professionnelle, c’est-à-dire de faire le point sur ses valeurs, ses points forts et ses limites, et de formuler cet état souhaité. Dans quel environnement, quelles capacités souhaitez-vous utiliser, sur quelles croyances et valeurs souhaitez-vous vous appuyer, en quoi cela change-t-il votre identité et le sens de votre vie ? Pour approfondir ce processus je vous invite à lire le post sur les niveaux logiques de changement et la notion d’alignement.

Votre vision de votre vie professionnelle est-elle cohérente avec ce pour quoi vous souhaitez changer ?

Utiliser votre réseau, les réseaux sociaux, les salons professionnels,…  pour rencontrer des personnes déjà actives dans le métier dans lequel vous souhaitez vous reconvertir. Identifiez les potentiels du secteur et de l’activité, les investissements personnels nécessaires et les avantages / inconvénients réels. Vous visualisez-vous positivement dans cette nouvelle vie professionnelle ? Quels impacts aura-t-elle sur votre vie personnelle, votre vie familiale ou sociale ? Est-ce un risque acceptable ?

Prenons l’exemple de Camille, récemment reconvertie au consulting en indépendant. Elle n’avait pas pris la peine de contacter des personnes travaillant dans cette activité qui auraient pu l’alerter sur la nécessaire charge de travail commercial. Elle a donc découvert après le lancement de son activité que cette démarche commerciale, qui n’est pas du tout son fort, était fondamentale pour trouver des clients. Elle se pose aujourd’hui la question du plaisir qu’elle prend dans sa nouvelle vie professionnelle.

Comment  se reconvertir?

La phase suivante consiste à identifier le « Comment » vous allez passer de votre situation actuelle à votre nouvelle activité professionnelle.

Toute prévision de changement met notamment en lumière des écarts entre vos capacités actuelles et celles dont vous avez besoin pour lancer et faire vivre votre nouvelle activité. A ce stade, Camille aurait pu identifier un écart entre sa capacité commerciale, ses compétences relationnelles actuelles et celles nécessaires puis préparer le comment y remédier, par une formation par exemple.

Si cet écart existe posez-vous la question du « Comment y remédier ? », « Comment développer les capacités nécessaires ? » et surtout sachez si vous en avez vraiment envie.

De même, soyez objectif au sujet de vos finances : vous avez construit votre business plan et les prévisions de Chiffre d’Affaires et Résultat ? Mettez ces éléments en perspective de vos ressources. S’il existe un écart, quels financements complémentaires devez-vous trouver ? Comment ?

De la même façon, comment allez-vous garantir la sécurité et l’équilibre de ce qui compte pour vous :

  • votre vie familiale (comme Sophie ayant brillamment réussi sa reconversion parce que, sans culpabilité liée aux modèles archaïques familiaux, elle a trouvé des solutions sécurisantes pour la garde de ses enfants en bas âge et que son mari la soutient notamment en rentrant plus tôt lorsqu’elle a des rendez-vous tardifs),
  • votre vie sociale (au contraire de Sébastien qui déprime de ne plus voir ses amis en raison des déplacements fréquents liés à sa nouvelle activité),
  • votre vie émotionnelle (la reconversion, comme tout processus de changement, comme toute aventure en dehors de sa zone de confort, est génératrice d’incertitude et donc de stress voire d’excitation fébrile ouvrant la porte des illusions et autres méconnaissances).

Prévoyez les deuils sur le chemin de votre reconversion et identifiez si vous et votre environnement (familial, social,…) êtes prêt à vous accompagner.

Piloter sa reconversion

Surveillez régulièrement votre degrés d’atteinte de vos objectifs, remerciez-vous de vos progrès (donnez vous des signes de reconnaissance positifs), et gardez en tête une possibilité de sortie si il s’avère que votre nouvelle activité ne vous satisfait pas, ne vous permet pas de vivre de ce que vous gagnez, est trop stressante… Gardez de la flexibilité, rien n’est jamais inscrit dans le marbre et une reconversion est une expérience personnelle extrêmement enrichissante à elle seule !

Vous souhaitez réussir votre reconversion professionnelle? Je vous accompagne…

Caroline Carlicchi – Coach Certifié – 06 95 19 95 32 (Versailles – France)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *