Affirmer ses idées dans le respect de l’autre

Vous pensez que votre interlocuteur fait fausse route et souhaitez lui faire part de votre point de vue sans entrer en conflit ?

L’affirmation de soi dans le respect d’autrui, l’assertivité, est l’attitude permettant un mode de communication affirmé tout en respectant l’autre.

Voici quelques idées pour développer une communication directe, efficace et dans la considération de votre interlocuteur…

1. Se calmer

Si vous êtes remonté et “prêt à en découdre”, … Calmez-vous ! En état d’agitation vous créez toutes les chances de vous voir opposer un mur ou plus encore d’agitation et de stress. Veillez donc à vous calmer avant tout.

2. Reconnaitre le point de vue de l’autre

Faites l’exercice de vous mettre dans les chaussures de votre interlocuteur. Quelle est son intention positive ? Qu’est-ce-qui fait que son point de vue est différent ?

3. Être OK et considérer son interlocuteur comme OK

Abordez la communication dans un mode où vous vous acceptez et acceptez l’autre (Je suis OK, tu es OK), où vous vous respectez et vous respectez l’autre. En ayant conscience de votre valeur et de celle de l’autre, vous envisager la communication sous l’angle constructif de la coopération et du partage.

4. Créer un climat de confiance

Créer un espace de confiance, de respect et de sécurité, mettre votre interlocuteur à l’aise passe notamment par :

  • l’écoute active qui consiste à écouter sans juger et qui permet de comprendre plus facilement la position de l’autre.
  • la congruence (93% de notre communication passe par le non-verbal). Un discours qui n’est pas congruent avec le langage corporel, c’est une communication qui n’est pas aussi puissante et susceptible d’atteindre son but.

5. Mettre votre Adulte aux commandes

Ni Persécuteur, ni Victime, ni Sauveteur. Veiller à rester à distance des jeux psychologiques vous permet de limiter drames, tensions et stress.

Mettre votre Adulte aux commandes et s’adresser à l’Adulte de votre interlocuteur, aborder des faits , sans détour contribue à la création d’un espace de communication positif et constructif.

6. Formuler votre désaccord et votre demande de façon constructive

Le point de désaccord est rattaché à des faits, rien que des faits et non à des opinions sur votre interlocuteur en tant que personne. Si vous en avez la possibilité, il est préférable de “sandwicher” votre point de désaccord entre deux signes de reconnaissances positifs sur votre interlocuteur.

Formulez ce que vous souhaitez, le nouveau mode de fonctionnement que vous proposez, de façon claire et factuelle, de façon à ce que votre interlocuteur connaisse vos attentes vis à vis de lui.

7. Conclure sur un accord

Assurez vous que vous êtes tous les deux en phase et d’accord sur un nouveau mode de fonctionnement.

Vous voulez communiquer de façon plus assertive ? Je vous accompagne…
Caroline Carlicchi – Coach de Vie Certifié – 06 95 19 95 32 (Versailles – France)

  1. ce serait intéressant pour les internautes qu’il y ait un exemple illustrant chaque principe

  2. Bonjour
    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt et de plaisir vos articles.J’ai apprécié la clarté et la pertinence de vos articles.Bref vous donnez envie.
    Cordialement
    TARASCONI JP
    0644054597

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>