Le pouvoir de la confiance : Le facteur qui change tout

Le pouvoir de la confiance : Le facteur qui change tout, livre écrit par Stephen M.R. Covey avec Rebecca R. Merrill est un best-seller internationalement connu sous son titre anglais « The Speed of Trust : The One Thing that Changes Everything ».

L’objet de ce livre est de permettre de voir, parler et se comporter d’une manière qui instaure la confiance.

La confiance est un élément fondamental de la qualité des relations que nous nouons avec autrui.

Il est ainsi certain que l’instauration d’une relation de confiance entre le coach et son client est un des facteurs clés de succès du coaching.

Stephen M.R. Covey, expert en leadership, offre dans ce livre une analyse détaillée des facteurs de développement de la confiance et un guide pratique pour accroitre la confiance dans la vie personnelle comme professionnelle.

Il l’illustre de nombreuses citations de leaders reconnus du monde de l’entreprise, de la science, de la politique, ainsi que d’exercices pratiques…qui enrichissent la réflexion personnelle.

 

Il précise dans un premier temps que la crédibilité est un élément fondamental de développement de la confiance en soi (ce qui affecte la performance de chacun) et de la confiance accordée par autrui.

Cette crédibilité s’appuie sur 4 points liés au caractère et à la compétence :

Caractère

  • l’intégrité

    • la cohérence entre l’intention, les valeurs et le comportement
    • l’humilité
    • le courage
  • l’intention

    • l’attention sincère
    • la recherche de bénéfices communs
    • le comportement (démontrant une attention sincère et la volonté de recherche de bénéfices communs)

Compétence

  • la capacité

    • les talents
    • les attitudes
    • le savoir-faire
    • le savoir
    • le style
  • les résultats

    • passés, présents et la performance qu’autrui pense que vous aurez dans le futur
    • obtenus d’une façon qui inspire la confiance
    • servant de base au retour d’expérience, qu’ils soient positifs ou négatifs
    • communiqués à autrui

 

Il souligne que ce que l’on fait à bien plus d’impact que ce que l’on dit dans l’appréciation de ce que nous sommes par autrui et que ces comportements peuvent être changés s’il y a volonté de changement.

Il analyse ainsi l’impact de 13 comportements constatés chez les leaders auxquels nous accordons notre confiance.

Ces 13 attitudes sont :

  • parler sans détour
  • démontrer le respect
  • cultiver la transparence
  • capitaliser sur ses erreurs
  • montrer de la loyauté
  • produire des résultats
  • s’améliorer continuellement
  • affronter la réalité
  • clarifier les objectifs, les attentes
  • être responsable et développer la responsabilité chez autrui
  • écouter en premier lieu
  • respecter ses engagements
  • faire confiance

Ces attitudes sont des éléments issus du caractère et de la compétence. Elles interagissent ensemble pour créer un équilibre et ne doivent pas être poussées à l’extrême au risque de contre-productivité.

 

Il énumère ensuite un certains nombre de fausses croyances au sujet de la confiance, parmi lesquelles :

Fausse Croyance

Réalité

La confiance est « douce ».

La Confiance est « dure » et quantifiable.

La confiance est lente.

Rien n’est plus rapide.

Faire confiance aux autres c’est risqué.

Ne pas faire confiance aux autres est un risque plus grand encore.

Vous l’avez ou non.

Elle peut être créée ou détruite.

La confiance est construite uniquement sur l’intégrité.

La confiance est construite sur le caractère (qui comprend l’intégrité) et la compétence.

Vous ne pouvez pas l’enseigner.

La confiance peut être enseignée et apprise et elle devient un avantage stratégique certain.

Une fois perdue, elle ne peut plus être rétablie.

Bien que ce soit difficile, la plupart du temps, la confiance peut se restaurer.

La confiance s’établit avec une personne à la fois.

Établir la confiance avec une personne revient à l’établir avec plusieurs.

 

Il décrit les « 5 vagues de l’établissement de la confiance » :

  • La confiance en soi – Crédibilité
  • La confiance dans les autres – Comportement cohérent
  • La confiance organisationnelle – Alignement
  • La confiance de marché – Réputation
  • La confiance en la société – Contribution

 

Puis il précise que c’est faire erreur que de penser qu’une fois que la confiance est partie, elle ne peut pas être regagnée. Particulièrement s’il n’y avait aucune intention de rompre la confiance ou de nuire, bien que le comportement ait été mauvais.

Il vaut toujours la peine d’essayer de rétablir la confiance. Des excuses rapidement adressées suivies par un changement de comportement peuvent inspirer à nouveau la confiance. De même, quand d’autres ont perdu votre confiance, il ne faut pas juger trop rapidement et pouvoir pardonner rapidement.

 

Il conclut sur une note optimiste et rappelle que la confiance est essentielle à la construction d’une société prospère et à une vie privée et familiale heureuse.

Plus de détail sur « The Speed Of Trust » (site en anglais)…

——

Vous souhaitez développer votre leadership ? Je vous accompagne…
Caroline Carlicchi – Coach Certifié – 06 95 19 95 32 (Versailles – France)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. badr dit :

    Salut
    je peux avoir ce livre.
    merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *